différencesexuelle

La vie a été dans sa forme ancienne unicellulaire donc femelle. Les unicellulaires se reproduisent seuls. Les cellules mères se divisent en deux cellules identiques. C’est de cette façon que les choses se sont déroulées depuis les trois quarts de temps qui se sont passés depuis le début de la vie.

 

Femelle  –  Mâle

La reproduction sexuelle a commencé depuis un milliard d’années environ, et c’est comme ça que l’espèce mâle s’est inventée. Les cellules reproductrices mâles sont petites et mobiles en comparaison avec les cellules femelles qui sont grandes et lentes. L’évolution des innombrables espèces de plantes et d’animaux s’est accélérée de plus en plus depuis le début de la reproduction sexuelle. L’espèce humaine existe depuis très peu sur Terre et a subi son propre évolution. L’homme y joue encore un rôle secondaire.

 

Reproduction par division

Au début, il y a avait certaines espèces unicellulaires qui se reproduisaient en se divisant. Ceci se passe encore de nos jours, par exemple les bactéries et les cellules qui nous composent. Ces dernières se divisent en permanence au cours de la croissance. Ceci permet de remplacer celles qui vieillissent et meurent. Parfois, les cellules commencent à se diviser d’une façon incontrôlée et deviennent ainsi le point de départ d’un cancer. Si une cellule (la cellule mère) se divise, les deux cellules filles sont identiques à la mère et entre elles. On appelle ce phénomène ‘clonage cellulaire’.

 

Reproduction sexuelle

La reproduction sexuelle existe depuis environ un milliard d’années. Deux cellules différentes ont combiné leur matériel génétique et la division s’est produite après. La combinaison continue du matériel génétique a contribué au changement de ses caractéristiques et de son adaptation aux différentes circonstances. L’énorme diversité des espèces de plantes, d’arbres et d’animaux constitue la conséquence de ce phénomène de reproduction sexuelle.

 

Cellules sexuelles

Ces sortes ont des cellules particulières pour la reproduction. Elles s’appellent ‘cellules sexuelles’. Les cellules sexuelles femelles sont différentes des cellules sexuelles mâles.Les cellules sexuelles femelles sont grandes,relativement immobiles et peu nombreuses. Les cellules sexuelles mâles sont petites, mobiles et plus nombreuses.

 

Différence sexuelles

La différence entre mâle et femelle est tellement essentielle qu’on le considère comme évident. Chaque aspect de notre nature et de notre culture provient de cette différence. La différence sexuelle est essentielle. Même lorsqu’on essaye d’introduire un changement dans le comportement culturel des filles et des garçons, des hommes et des femmes, la différence sexuelle reste prédominante. Durant les deux siècles précédents, des changements se sont manifestés dans le monde occidental aux niveaux des idées concernant l’égalité des sexes. Ces changements ont donné lieu à des lois et à des pratiques sur l’égalité de traitement, l’égalité des chances dans l’enseignement et dans le travail, l’égalité au niveau de la responsabilité dans l’éducation des enfants. La classe sociale moyenne en a profité dans sa majorité. En même temps ces changements font encore face à des réactions négatives, parce qu’ils menacent l’ordre naturel de la différence des sexes, de la vie de famille et de la reproduction de l’espèce. La réforme sexuelle, l’appellation qu’on accorde au processus de changement du système sexuel, ne fait que commencer. À chaque fois que la réforme sexuelle avance de quelques pas, elle est repoussée par des réactions négatives.
C’est aussi le cas de nos jours. Un développement progressif après la deuxième guerre mondiale a déclenché la ‘révolution sexuelle’ des années soixante et soixante-dix, l’époque où il y avait un grand nombre de personnes qui étaient conscients de la problématique sexuelle en tant que fondement des relations humaines, des inégalités sociales, des problèmes des populations, etc. C’était clair qu’on ne pouvait pas dissocier la différence sexuelle de la reproduction biologique, de la vie de famille, du contrôle du désir. L’égalité des sexes ne peut se réaliser que si le système sexuel disparaît.

Share this page