lepartagedesrôles

Le partage des rôles entre hommes et femmes s’est formé au fur et à mesure de notre évolution, c’est-à-dire durant des millions d’années. Sans aucun doute, cette répartition des rôles est étroitement liée à la reproduction même, donc au fait que les femmes mettent les enfants au monde, créent un solide lien affectif avec leur progéniture et prennent en charge, dans un premier temps, l’éducation et les soins.

 

Parallèlement, les femmes ont des responsabilités, et donc du pouvoir, en ce qui concerne les grandes lignes qui régissent le clan familial. Il arrive qu’un clan soit entièrement dirigé par une femme. Les femmes ressentent une tension entre les tâches qu’elles accomplissent et les possibilités qu’elles ont. Les tâches des hommes, en tant que chasseurs et protecteurs de la communauté, impliquent qu’ils sont davantage orientés vers le monde extérieur et cherchent à atteindre une place située le plus haut possible dans la hiérarchie masculine, ce, afin d’affronter la concurrence pour accéder aux femmes. Par ailleurs, les hommes ont la charge de veiller sur leur propre famille. Que les hommes, au milieu de toutes ces différentes responsabilités, ressentent une certaine tension, n’a donc rien d’étonnant

 

Une sélection naturelle

Tout ce qui a émergé et s’est développé au fur et à mesure de l’évolution de la vie, sous-entend une certaine forme de compromis. On perd d’un côté, on gagne de l’autre. Ceci est lié au principe de la ‘sélection naturelle’. Le développement de toutes les espèces est un processus dynamique.
A tout instant, intervient quelque part un petit changement parce que tout est continuellement en mouvement. C’est comme un ensemble de nuages dans le ciel, à aucun moment les nuages ne sont statiques. En comparaison, c’est la même chose pour toutes les formes de vie. C’est comme si la nature à chaque fois ‘essayait’ une nouvelle forme et c’est ultérieurement que la fiabilité de cette forme se révèle. Ainsi, il y a des formes qui ont eu une existence très courte et d’autres qui ont existé des centaines de millions d’années. L’être humain, sur l’échelle des temps, n’est pas présent depuis très longtemps et son évolution a été très rapide. Par ailleurs, l’être humain a développé lui-même des possibilités pour ‘prendre en main’ le développement et le maintien de sa propre évolution. Quoi qu’il en soit, nous sommes toujours confrontés à des équilibres en mouvements où une fois c’est tel facteur qui joue un rôle prépondérant, et une autre fois tel autre.

Share this page