lasurpopulation

la surpopulationNotre Terre est surpeuplée, et les conséquences de ce problème se font sentir dans toutes les parties du monde.

la surpopulation

Es-tu de nouveau enceinte?

le problème de la surpopulation

L’humanité a été confrontée au problème de la surpopulation à partir de 1800, et c’est à ce moment-là que Malthus a décrit le problème pour la première fois. Sa théorie se base sur un constat très simple: la terre dispose de ressources limitées, alors que la population croît de façon infinie. Si on ne fait rien pour stopper cette augmentation, l’Homme finira par détruire l’environnement, et donc par s’auto-détruire.
Avant 1800, la surpopulation n’avait jamais posé de problèmes majeurs, du moins pas au niveau mondial. Quand la population augmentait de façon importante dans une certaine partie du monde, il y avait toujours assez d’espace dans d’autres parties du monde pour accueillir le  trop-plein d’êtres humains. Mais à partir du dix-neuvième siècle les progrès en matière de médecine et l’amélioration des conditions sociales ont fait augmenter de façon spectaculaire la population mondiale. Depuis de nombreuses années, les conséquences néfastes de la surpopulation sont devenues claires pour un nombre croissant de gens. Le problème est que pour changer les choses, il faut obligatoirement passer par la famille. Le planning familial s’est avéré être un instrument efficace pour réduire la taille moyenne des familles, mais sans pour autant réussir à s’attaquer au problème fondamental de la structure familiale telle que nous la connaissons.

le déni du problème de la surpopulation dans le monde occidental

la surpopulationL’attitude du monde occidental face au problème de la surpopulation est erronée. D’un côté, on refuse de reconnaître le fait que le monde occidental est surpeuplé. On craint même de voir disparaître la civilisation occidentale à cause de la diminution du nombre d’enfants par famille et de l’augmentation de l’âge moyen auquel les femmes tombent enceintes. Dans la plupart des pays occidentaux, les femmes ont en moyenne moins de 2,1 enfants, taux en dessous duquel la population cesse d’augmenter. On peut donc prédire que dans une cinquantaine d’années, la population commencera à diminuer dans les pays occidentaux. Mais il est un peu prématuré de parler de disparition de notre civilisation sur base de ces seuls chiffres. Et en même temps, nos routes sont de plus en plus encombrées, et il y a de moins en moins d’air pur, d’eau fraîche et d’espaces naturels.

la surpopulation et le système sexuel

Par contre, dans les pays occidentaux tout le monde s’accorde à dire que la surpopulation est un problème typique du tiers-monde. Pour les pays pauvres il est impossible de se développer économiquement et socialement à cause du nombre immense d’enfants qui doivent être nourris, logés et scolarisés. Mais en termes de consommation énergétique, ce sont les pays riches qui représentent le plus grand danger pour la Terre.
Si on veut s’attaquer au problème de la surpopulation, il faut radicalement changer le système de reproduction. C’est seulement en changeant le système sexuel, en arrêtant de se soumettre à l’impératif de reproduction, qu’on peut espérer éviter la destruction totale de la planète. (voir Future)