L’économie

L’économie est indissociable du système sexuel. Dans le monde entier, les gens vivent, d’une façon ou d’une autre, dans un tissage de liens familiaux. Ils se reproduisent, maintiennent les différences dans le système sexuel et ont toujours la volonté de satisfaire leurs désirs. La famille constitue la base de l’économie. La plupart des entreprises dans le monde sont des entreprises familiales.

 

Parent et La famille

La plupart des voitures fabriquées sont des voitures destinées aux familles, la plupart des maisons sont des maisons pour abriter des familles. Pour leur famille, les gens font tout! Ils cultivent pour leur propre famille, ils fabriquent divers produits pour les autres familles; ils déboisent les collines, ils chassent et ils braconnent et pêchent démesurément, tout ça pour leur famille. Ils pratiquent le commerce de tout ce qui est négociable, pourvu que cela rapporte à leur famille. Ils travaillent dans les circonstances les plus barbares, polluent l’air, fabriquent des bombes, fraudent, mentent, trompent et volent pour leur famille. Ils se courbent et se soumettent, ne se posent pas trop de questions graves, pourvu qu’ils aient du travail pour pouvoir nourrir et entretenir leur famille.

 

Le marché libéral

L’opinion qui domine en matière d’économie est que le système du marché libéral, d’une façon générale, est le meilleur qui soit. On l’appelle le marché d’économie libre. On veut réduire la faille entre les pauvres et les riches en stimulant le commerce, en fabriquant de plus en plus de biens et en favorisant la circulation et les échanges. On prétend que si tout le monde a pour but de défendre sa famille, alors le monde s’améliorera de par lui-même. On a assisté aux expériences ratées des nationalisations d’industries et commerce tentées dans quelques pays. On a vu sur quoi ont débouché le rejet de la ‘propriété privée’, la destruction de l’entreprise familiale et le refus de reconnaître l’individu dans sa totalité. Il est logique de croire, dès lors, que la libéralisation du marché favorisera automatiquement l’émancipation et la démocratie.

 

Survivre

Malheureusement, cette vision ne correspond pas à la réalité. La dictature de l‘économie d’état ne fonctionne pas, mais l’économie de marché libéral est une véritable jungle où c’est le plus fort qui gagne. Dans les deux systèmes on constate le même mécanisme, à savoir la cellule ‘famille’ tente de survivre. Sous le régime communiste de l’économie d’état, il y a davantage la préoccupation et la certitude d’avoir des revenus, mais cette quasi certitude enlève toute motivation d’aller ‘chasser’, d’aller ‘lutter’ pour la famille, entraînant ainsi une stagnation économique. Sur le marché capitaliste, la chasse est plus libérale, la production de produits de luxe, de plaisirs, n’est pas limitée, mais les capacités d’exploitation pour réaliser tous ces biens de luxe et plaisirs, créent des contradictions et des injustices inacceptables.
Seule une économie n’étant plus liée au système sexuel pourrait offrir une image propre, juste et plus agréable dans le monde.

Share this page