l’âgeadulte

Dès qu’une jeune fille a eu un premier enfant, elle entre définitivement dans le monde des adultes.

 

Elle et son enfant forment le noyau de ce que l’on appelle la famille. L’enfant exige présence, soins et attention venant d’elle, et elle y est préparée. Tout le monde peut voir à son comportement combien elle est heureuse de la présence de son enfant, comment elle communique avec lui dès les premiers jours, comment elle lui témoigne une grande affection, comment elle le tient, le soigne, s’inquiète lorsqu’il y a le moindre signe de danger ou de maladie; en bref, combien elle est attachée à son enfant et lui prodigue les soins qu’il nécessite. Sans aucun doute, la jeune mère dispose d’un éventail d’aptitudes qui se sont développées tout au long de notre évolution et qui correspondent à l’exigence absolue du nourrisson en matière de soins.

 

Comportement de soins durant l’âge adulte

Le ‘comportement de soins’ est un aspect typique de l’âge adulte. Cette caractéristique se manifeste lors de l’état de nécessité et de dépendance exprimé principalement par son propre enfant, mais aussi par tout autre être petit, attendrissant ou fragile. Ce ‘comportement de soins’ est, comme nous l’avons vu, également présent durant la petite enfance, mais à cette période- là, il est surtout lié au comportement d’affectivité. Durant l’adolescence, les désirs sexuels sont aussi liés au comportement d’affectivité, mais ces deux caractéristiques sont tellement dominantes qu’il reste peu de place pour le ‘comportement de soins’. On parle ici, dans ce contexte, du profond besoin ressenti spontanément, à vouloir prodiguer des soins.
Il existe aussi un comportement imposé par la société que nous appelons aussi ‘le comportement de soins par solidarité’.
Durant sa grossesse, la jeune mère a développé les aptitudes nécessaires qui caractérisent le ‘comportement de soins’. Ceci se fait sous l’influence des changements qui interviennent au niveau du métabolisme et qui commandent les émotions et les pensées de la mère. La même jeune fille qui peu de temps auparavant se concentrait sur la recherche d’un partenaire adéquat et qui affichait un ‘comportement d’affectivité’ séduisant, tendre et attirant, est maintenant pleinement orientée vers les soins qu’elle va prodiguer à son enfant.

 

Comportement d’affectivité

Comme précédemment dit, la mère exprime un comportement de soins face au nouveau-né, mais pas uniquement. Elle affiche aussi un comportement d’affectivité très fort et ressent également des sensations de plaisir sexuel lorsqu’elle caresse son enfant, lorsqu’elle l’embrasse, le dorlote ou le nourrit au sein. L’amour maternel pour son enfant est donc un mélange de profond attachement affectif, de soins et de jouissances, tout comme chez les jeunes amoureux. La différence est que, chez ces derniers, le désir sexuel est en général le facteur dominant, tandis que chez la jeune mère le facteur dominant est le comportement de soins et d’attention.

Share this page