surlenvsh

La NVSH (Association Néerlandaise de Réforme Sexuelle) vise à promouvoir l’émancipation sexuelle personnelle et collective. Notre action principale consiste à promouvoir la connaissance et l’appropriation des comportements sexuels, dans son sens le plus large.

 

Qui sommes nous et que voulons-nous?

La NVSH (Association Néerlandaise de Réforme Sexuelle) vise à promouvoir l’émancipation sexuelle personnelle et collective. Notre action principale consiste à promouvoir la connaissance et l’appropriation des comportements sexuels, dans son sens le plus large.

Réforme sexuelle
La Hollande est le seul pays au monde à abriter une association exclusivement dédiée à la réforme sexuelle. Nos débuts remontent à 1881, date à laquelle s’ ouvrait la première clinique néonatale à vocation néo-Malthusienne. Notre nom actuel, ainsi qu’un éventail d’objectifs plus large, furent formulés en 1946. Jusque dans les années 60, nous avons consacré beaucoup d’énergie à la promotion de l’organisation, qui gérait alors 60 cliniques, et comptait 220.000 adhérents en 1966. L’introduction de la pilule, ainsi que l’amélioration des moyens contraceptifs, tels que le condom, le diaphragme et la crème spermicide, mobilisait également beaucoup d’énergie.
Au cœur de la ‘révolution sexuelle’, nos revendications principales furent entre autres:

  • L’égalité hommes-femmes.
  • La mise à disposition de moyens contraceptifs et d’avortement de qualité.
  • Une éducation sexuelle adéquate à tous les niveaux, (voir éducation sexuelle)
  • La formation universitaire d’éducateurs et de chercheurs en sexologie.
  • Levée de la censure en matière de porno.
  • Lutte contre la jalousie.
  • Fin de la discrimination de toute forme de sexualité non-conformiste.
  • Une réflexion critique à propos de la démographie.
  • Certains objectifs ont été partiellement atteints, d’autres sont toujours aussi lointains, d’autres encore ont pâti du conservatisme de la période réactionnaire qui suivait la fin des années 70.
  • L’éducation sexuelle à l’école, par exemple, est toujours aussi malaisée, sinon impossible, qu’avant. Périodiquement, des campagnes ou des projets ciblés sont menés dans les écoles, souvent à propos de quelque sujet de préoccupation ponctuelle, comme la grossesse juvénile, les mst, ou encore les abus sexuels. Cette approche négative n’a rien à voir avec une pédagogie systématique et permanente visant la clarification, le discours rationnel, et une éducation positiviste, qui requiert un investissement dans la durée à tous les niveaux.

La réforme sexuelle reste d’actualité

Ainsi, et pour de longues années à venir, l’émancipation sexuelle sera nécessaire, surtout dans un monde qui s’achemine vers une crise où pollution, guerres et souffrances humaines auront leur part, à cause de la surpopulation, qui elle-même est le résultat d’impératifs aveugles de réproduction qui caractérisent l’ignorance des mécanismes de la sexualité.
Les avancées scientifiques modernes constituent autant de progrès en matière d’appréhension de la nature humaine, d’émancipation des enfants, ainsi que des possibilités de retardement, ou d’annulation, de la grossesse chez de nombreux jeunes adultes. La voie est alors libre à des relations épanouissantes et libres de toute contrainte réproductrice, ce qui pourrait mener vers une moralité entièrement nouvelle et meilleure.

 

donation

Si vous aimez notre site et pensez que notre travail est important, vous pouvez nous soutenir en faisant un don:NL96 INGB 0000225272, NVSH, citant «un don».

 

Nous contacter

NVSH
Postbus 64
2501 CB Den Haag
Hollande
E-mail
info@nvsh.nl

 

 

 

Share this page