puber

Les êtres humains apprennent énormément de choses jusqu’à la puberté. Une personne de 12 ans sait et peut faire, en principe, tout ce qui est nécessaire pour vivre. Cependant, on fait la différence entre l’enfance et la vie adulte. D’une façon générale, une personne de 12 ans ne peut pas encore procréer.

 

reproduction

L’espèce humaine ne peut pas survivre si les individus ne peuvent pas se reproduire. La procréation (reproduction) est donc par nature la caractéristique de l‘âge adulte. Entre l’enfance et l’âge adulte, il y a une période que nous appelons la puberté/l’adolescence. Nous allons aborder cette période intermédiaire de plus près. Nous allons nous attarder sur ce qui est environ la même chose pour tous ceux d’entre nous, mais aussi ce qui était le cas pour nos ancêtres il y a dix mille ans! (voir Nos origines).

 

De nouvelles structures sur des vieilles

Durant l’évolution, de nouvelles structures viennent tout le temps s’ajouter aux vieilles qui, elles, restent en place. C’est une règle générale qui est valable pour la totale évolution de toutes les espèces; c’est aussi valable pour la culture humaine. Le ‘nouveau’ vient toujours s’ajouter aux structures existantes. De nombreuses choses apprises durant l’enfance, y compris les sentiments, les pensées, les réactions restent omniprésentes toute la vie durant, et déterminent pour une grande part notre comportement. A cela, s’ajoutent les nouvelles expériences, les développements résultant de nouvelles fonctions et aptitudes, aussi longtemps que l’on continuera à apprendre. D’une manière générale, on peut dire que les prédispositions que nous avons en nous dès la naissance, ainsi que l’éducation reçue durant l’enfance, expliquent notre comportement primaire dans la plupart des situations courantes; elles exercent aussi une influence sur le comportement que nous allons adopter ultérieurement dans notre vie.

 

Le développement durant la puberté

Une transformation radicale a lieu durant la puberté. Cette évolution a un but ‘prévisible’, à savoir: que suffisamment d’individus procréent afin que l’espèce humaine subsiste. Tout le monde ne va pas se reproduire, mais beaucoup de personnes le feront. Le programme génétique qui commande la puberté est déjà réglé avant la naissance. A un certain moment, un mécanisme se met automatiquement en route et diverses étapes se succèdent dans un ordre plutôt bien défini. Que se passe-t-il? L’hypophyse commence à sécréter une hormone qui influe sur les glandes sexuelles. Chez les filles, il s’agit des ovaires et chez les garçons, des testicules. Tant les ovules (en ce qui concerne les filles), que les spermatozoïdes (en ce qui concerne les garçons) sont sexuellement mûrs. Les glandes sexuelles sécrètent également à leur tour des hormones qui déclenchent les changements typiques liés à la puberté, comme: une croissance rapide en poids et en longueur, un changement de la voix qui devient plus grave (chez les garçons davantage que chez les filles), une croissance des poils aux aisselles et au bas-ventre; par ailleurs, les jeunes filles vont avoir leurs premières règles et les seins qui se développent, et les garçons vont avoir leurs premières éjaculations.

 

Les différences entre les garçons et les filles

Par facilité, nous avons situé le début de la puberté vers les 12 ans. Toutefois, nous devons être un peu plus précis. Il y a en fait une différence importante entre les garçons et les filles. Les jeunes filles entrent dans la période pubère deux ans plus tôt que les garçons. Les filles commencent, en moyenne, à grandir vers les 11 ans et les garçons vers les 13 ans. Bien entendu, il y a des nuances; certaines filles commencent à grandir déjà vers les 8 ans, d’autres seulement vers les 12 ans; chez les garçons, le début de la croissance liée à la puberté varie de l’âge de 10 ans à celui de 14. Le climat, l’alimentation, les conditions de santé etc., jouent également un rôle. Si l’on considère en gros que la puberté dure 2 ans, les filles sont donc adultes à l’âge de 13 ans et les garçons à l’âge de 15 ans. Les filles sont adultes 2 ans plus tôt que les garçons. Mais n’oublions pas que le mot ‘adulte’ signifie ici ‘apte à procréer’. En moyenne, plusieurs années vont s’écouler avant qu’une jeune fille soit fécondée et appartienne réellement, suite à sa maternité, au monde des adultes. Celui qui féconde la jeune fille est un homme qui, dans la plupart des cas, a quelques années de plus qu’elle. Ce sont des constatations très significatives. Posons-nous la question de savoir quelles significations cela peut avoir.

 

Pour des informations de base sur la puberté, voir informations sexuelles

Share this page