sadomasochisme

Le sado-masochisme est une variante sexuelle qui implique que les amants éprouvent du plaisir en se soumettant ou en soumettant l’autre à de la douleur physique, à des humiliations, ou à la contrainte.

 

Le terme est dérivé du nom de deux auteurs, le marquis de Sade et l’autrichien von Sacher Masoch. On désigne aussi cet ensemble de pratiques sous le nom d’algolagnie (le fait d’aimer la douleur).

 

Maître et esclave 

L’abréviation sm est le plus souvent employée pour désigner le type de jeux que pratiquent certaines personnes, soit chez eux, soit dans des endroits spécialement conçus à cet effet. Il y a beaucoup de façons de pratiquer le sm, mais il y a quelques éléments qui reviennent dans tous les jeux. Il s’agit en fait d’un jeu de rôles, où un des partenaires joue le rôle du maître, et où l’autre joue le rôle de l’esclave. Les attributs ont souvent une place importante dans les jeux sm. Ainsi, le maître ou la maîtresse dispose souvent de toute une série d’instruments tels que des fouets, des cravaches, des pinces à tétons, pour ‘punir’ et ‘éduquer’ l’esclave. Le maître et l’esclave portent souvent des accessoires en cuir (bottes, jupes, ou pantalon, selon le sexe du maître, cagoule pour l’esclave). Le maître inflige des souffrances à son esclave et décide quand celui-ci à le droit de jouir.

 

Un comportement universel

Le sado-masochisme est –comme toutes les variantes sexuelles- un aspect universel de la sexualité. Presque tout le monde tombe amoureux un peu avant ou au début de la puberté. Ces sentiments sont rarement réciproques. Les garçons tombent généralement amoureux de filles ou de femmes qui sont plus mûres et plus âgées qu’eux, tandis que les filles ont tendance à tomber amoureuses d’hommes qu’elles idéalisent, tout en étant convoitées par des hommes qu’elles trouvent inférieurs. Toutes ces expériences entraînent inévitablement des frustrations envers l’autre sexe. Beaucoup de femmes ont des fantasmes liés au viol, tandis que la plupart des garçons rêvent d’une fille qui se soumette à tous leurs caprices sexuels.

 

Le sado-masochisme est omniprésent 

Dans la vie quotidienne, nous éprouvons tous des sentiments d’impuissance face à des gens qui sont plus beaux, plus riches, ou plus puissants que nous. Dans les relations amoureuses, ces sentiments trouvent une échappatoire dans le comportement sexuel. On peut dire sans exagérer que dans toutes les relations amoureuses, il y a un élément sado-masochiste. Même dans les couples les plus unis, les rapports de force jouent un rôle, on se lie à l’autre, et on éprouve du plaisir à faire souffrir l’autre.

 

Voir aussi
informations sexuelles > l’art de se faire des câlins > prévention de blessures

Share this page