crophilie

 

La nécrophilie est le désir sexuel d’avoir des relations sexuelles avec une personne décédée.

 

Le terme ‘nécrophilie’ désigne l’excitation sexuelle que certaines personnes peuvent éprouver en présence d’un cadavre. Bien que cette préférence sexuelle puisse paraître très étrange, il n’est pas difficile d’en expliquer l’existence. Même si dans les sociétés occidentales la plupart des gens meurent à un âge avancé et qu’on a de plus en plus tendance à éloigner les mourants de leur cadre de vie naturel, la mort –paradoxalement- est présente dans nos vies. De plus, dans certains métiers, on se trouve souvent en présence de cadavres. Et bien sûr, quand un être proche décède, la famille et les amis les plus proches vont voir sa dépouille.
Dans le passé, la mort était beaucoup plus présente dans la vie de tous les jours: le manque d’hygiène, la pauvreté, les guerres, les famines et les épidémies à répétition faisaient en sorte que beaucoup de gens mouraient prématurément.

 

Image idéale 

Pour certaines personnes, le fait de se trouver en présence du cadavre d’une jeune personne dont la beauté était restée intacte et qui n’offrait aucune résistance et qui ne pouvait plus être blessée, pouvait très facilement provoquer une très forte excitation sexuelle, qu’elles devaient satisfaire soit en touchant le cadavre, soit en se masturbant dessus ou en ayant des rapports sexuels avec.

Il arrivait que des hommes qui n’étaient pas amenés à s’occuper de cadavres dans leur travail aillent la nuit dans un cimetière où l’on venait d’enterrer une jeune personne et qu’ils déterrent le cadavre pour se satisfaire dessus. Quand ils étaient surpris en train de le faire, ils étaient très sévèrement punis. Le fait que la plupart des hommes partagent (secrètement) ce phantasme explique probablement pourquoi la société rejetait (et rejette toujours) la nécrophilie avec tellement de violence.
Pour beaucoup d’hommes, une partenaire qui n’offre aucune résistance constitue un phantasme très puissant. Cela peut s’expliquer par le fait que beaucoup de garçons et de jeunes hommes tombent amoureux d’une fille (ou d’un garçon) inaccessible. La pornographie peut aider à satisfaire les phantasmes concernant un(e) partenaire tout à fait passif ou passive. Beaucoup de prostituées ont des clients qui demandent à jouer des jeux où elles doivent adopter le rôle de cadavre. Mais il arrive aussi qu’un homme demande à son épouse de s’allonger sur le lit comme un cadavre, immobile et avec les yeux fermés.
Les hommes qui se faisaient surprendre en train de commettre des actes nécrophiles étaient généralement considérés comme de dangereux criminels et punis de façon très cruelle. De nos jours, la nécrophilie est encore considérée comme une perversion dans la plupart des livres de droit pénal. Pendant la renaissance, l’interdiction d’utiliser des cadavres pour faire des recherches anatomiques était surtout due au fait que l’on craignait que les scientifiques ne se livrent à des actes sexuels avec les cadavres.

 

la psychiatrie 

A partir du 19ème siècle, la psychiatrie commença à jouer un rôle important dans les affaires criminelles, et le terme ‘nécrophilie’ entra dans le langage courant. Et de cette façon, tel que ce fût le cas avec beaucoup d’autres variétés du désir sexuel, on créa la catégorie des ‘nécrophiles’, comme  s’il s’agissait de gens possédant une caractéristique particulière. Les psychiatres essayèrent d’expliquer les causes de cette ‘perversion’, alors qu’il s’agissait simplement de la transgression d’un interdit par rapport à l’ordre public. Pour justifier cet interdit, il fallait donc créer une image type du nécrophile. On le décrivait comme ayant un comportement angoissé, comme étant solitaire, avec un front bas et un corps trapu. Un dégénéré qu’il fallait tenir à l’écart de la société. En fait, dans la plupart des cas, les descriptions psychiatriques de ‘pervers’ se limitaient à quelque chose de similaire.

 

Pour en savoir plus?
fr.wikipedia.org/wiki/Nécrophilie

Share this page