récitsdelacréation

Les récits de la création sont des histoires inventées par les êtres humains (des mythes) sur les origines du monde. Ces récits n’étaient pas inventés comme ça mais avec l’idée de clarifier.

 

Les mythes

Les mythes sont alors à la fois le fondement de la religion et des sciences. Ils sont apparus il y a des dizaines de milliers d’années quand nos ancêtres disposaient de suffisamment de capacité linguistique pour produire des conteurs d’histoires. Les mythes ont été transmis oralement et avaient de ce fait pris plusieurs formes. Les mythes qui nous ont été transmis sont originaires de sources écrites ultérieures.

 

Fondement sexuel de la religion

Le récit de la création illustre le fondement sexuel de la religion. En premier lieu, il y a la distinction entre les divinités masculines et féminines. Le Dieu père dans la Bible juive et donc du christianisme et de l’islam, crée le monde à distance et laisse les humains libres de faire ce qu’ils veulent avec. Le Dieu mère, comme en hindouisme et en bouddhisme, est la Terre même, sur laquelle l’être humain et toutes les autres créations naissent, meurent et renaissent.

 

Rapports sexuels

Dans presque tous les mythes il y a question de rapports sexuels ou d’un oeuf qui éclot. La reproduction y occupe alors une place primordiale et cela est tout à fait compréhensible puisque qu’elle est la chose la plus importante chez tous les êtres vivants, y compris alors les êtres humains. Le récit de la création illustre l’idée de l’histoire dont disposait l’Homo Sapiens d’il y a 50 000 ans. Le progrès évolutionnaire qui est contenu dans le récit de la création illustre le caractère unique que revêt la ‘culture’ humaine, qui est profondément enracinée dans la ‘nature’.

 

Récit de la création

Beaucoup de gens connaissent le récit de la création de la Bible, tout simplement parce que celle-ci continue à être transmise des parents aux enfants, dans l’enseignement, dans l’utilisation quotidienne de la langue. Adam et Ève symbolisent nos ancêtres. Les détails du premier livre de la Bible, la Genèse, sont un peu moins connus.
Le mot ‘mythologie’ fait souvent penser aux anciens Grecs d’il y a 2500 ans. Cela provient de la tradition à l’école où on fait la distinction entre les histoires chrétiennes que l’on considère comme vraies, et les histoires grecques que l’on considère comme des mythes (des histoires qui ne sont pas vraies). Le Dieu chrétien se trouvait réellement dans le Ciel, luttait contre Satan, disposait d’anges et avait sur Terre un fils, mais le dieu grec Zeus, qui habitait l’Olympe, luttait contre le géants, disposait de messagers en avait divers fils sur Terre, n’est que de la ‘mythologie’.

Share this page