nepaspouvoirjouir 

Le nombre de filles n’atteignant jamais l’orgasme avec un partenaire, tout en l’obtenant facilement en se masturbant, n’est pas précisément connu, mais il est certainement élevé. La graphique ci-dessus montrerait qu’à peu près 50% des femmes jouiraient presque toujours lors de la pénétration, alors que 10% ne jouissent jamais. Dans le cas de partenaires inexpérimentés, 80% ne jouit jamais. Il est notoire qu’avec de l’expérience, les femmes augmentent leurs chances de jouir avec un partenaire. Toutefois, une femme expérimentée sur six, qui affirme vivre une relation heureuse, dit ne toujours pas y arriver.

 

Avoir envie de faire l’amour

Afin d’atteindre l’orgasme, les facteurs suivants sont d’importance : envie, excitation et stimulation effective. Le schéma général, lors de la masturbation, est le suivant : tu en as envie, tu te crées une situation excitante sans limites, et tu te stimules de façon à atteindre l’orgasme, sans freins, et de manière juste, et au bon moment . Libre à toi de varier les façons, d’expérimenter, de précipiter, ou au contraire, d’ajourner ton orgasme, de fantasmer de manière coquine ou romantique, avec ou sans accessoires.

 

L’excitation sexuelle 

La question est maintenant : quelle est alors la différence quand tu ne le fais pas avec toi-même, mais avec un autre ? Ton envie serait de toute façon évidente, puisque tu as fait un départ. Il est possible que tu te sens moins libre que quand tu es seule –ce qui est parfaitement normal- ce qui expliquerait ta moindre excitabilité. La question est alors : y a-t-il bien question de stimulation efficace et suffisante ? La réponse est probablement : non. Deux choses différentes entrent donc en cause: les stimuli excitatifs sont insuffisants, et l’autre ne t’excite pas comme tu as l’habitude de le faire toi-même. À chaque fois cela se répète, ce qui te fait douter de la chose, ce qui n’est pas de nature à t’aider, etc. Tu as entendu que d’autres filles n’ont aucun problème avec cela, et atteignent leur orgasme uniquement en baisant. Ce qui peut être tout à fait vrai, encore que beaucoup de filles soient expertes en simulation, mais dans ton cas, la stimulation de la région autour du clitoris est une nécessité absolue. Votre situation est alors archi-classique : ton partenaire se donne énormément de mal pour te faire venir. Il aimerait être un bon amant, ne pas être juste quelqu’un qui ne pense qu’à son propre plaisir. Ainsi tu es davantage préoccupée de ton obligation de jouissance, ce qui fait de toi une sorte de spectatrice de toi-même. Cela devient alors une habitude rituelle, qu’il importe de rompre et de reprendre dès le début à l’aide des conseils suivants:

 

Des conseils pour jouir

  • L’orgasme n’est pas obligatoirement le but des ébats amoureux satisfaisants : ce qui importe, est que vous soyez actifs, attentifs à laisser libre cours à vos envies et vos désirs réciproques, et que vous en profitiez mutuellement. Cela ressemble peut-être à un discours dépassé, à enfoncer des portes ouvertes, mais l’important , c’est la recherche du bien-être mutuel, non la satisfaction à tout prix.
  • Il est évidemment délicieux de venir ensemble avec ton amant. Mais il n’y a nulle obligation d’y arriver en même temps, toujours, ou en baisant. Si tu arrives à te satisfaire de ta propre façon, essaie- le en sa présence, donc quand vous êtes en train de faire l’amour. (voir : se faire des câlins) Lui, il peut continuer à te caresser et à t‘embrasser, et il participera sûrement à ta jouissance.
  • Pense que cette façon de faire l’amour n’est pas moins valable que quand c’est lui qui provoque ton orgasme. Au contraire, il peut être délicieux quand quelqu’un s’occupe ainsi de toi- et que tu te laisses faire de la sorte- pour te faire jouir ainsi. Quand tu apprendras à satisfaire ton partenaire simultanément , tu te sentiras plus libre, et tu seras à même d’être capable de jouir à cause d’autres stimuli, inconnus et insoupçonnés jusqu’alors.

 

Pour en savoir plus?
www.pannes-sexuelles.com

Share this page