lebaiser 

Il faut une première fois pour tout. C’est vrai aussi pour les bisous. Et il y a toujours moyen d’apprendre, qu’on soit novice ou qu’on veuille se perfectionner.

 

Le fait d’embrasser quelqu’un peut être terriblement excitant, et il faut donc s’attendre à être très nerveux la première fois. C’est gai et angoissant à la fois, ça fait frissonner, il faut s’y habituer, on se sent maladroit, ça donne la chair de poule et c’est délicieux.
Quoi que tu fasses, veille à être frais et propre (brosse-toi les dents, pense à avoir un chewing-gum sur toi, lave-toi et aie des habits propres). Comporte-toi de façon joyeuse et détendue, et pour finir, pense à t’essuyer les mains si elles sont moites.

 

Le baiser ; première étape

L’endroit où on s’embrasse n’a pas tellement d’importance. Mais si on embrasse quelqu’un pour la première fois, il vaut mieux choisir un endroit tranquille. Sous un arbre, à la plage au coucher du soleil, devant la porte d’entrée de la maison, au dernier rang au cinéma, dans la voiture

 

Le baiser ; deuxième étape

Si c’est toi qui prends l’initiative, mets ton bras autour de l’épaule de l’autre et regarde-le dans les yeux. N’oublie pas ton autre bras. Pose-le sur la taille de l’autre, ou tenez-vous la main. En général, une fois qu’on est bien partis, les bras vont automatiquement dans tous les sens, (ils peuvent aller caresser les cheveux de l’autre, le cou, ou bien chatouiller ses oreilles, ou encore prendre les fesses). Mouille légèrement tes lèvres et ouvre un peu la bouche, tout en avançant la tête en direction de ses lèvres. Mets tes lèvres en avant, comme si tu allais boire ton chocolat chaud. Maintenant, effleure légèrement les lèvres de l’autre. Ne pousse pas trop fort et fais en sorte que tes lèvres restent souples et détendues. Reste comme ça pendant quelques secondes, ouvre les yeux, et regarde ceux de ton partenaire. N’hésite pas à répéter l’opération plusieurs fois. Tu peux aussi doucement lui pincer la lèvre inférieure ou supérieure. Entre deux baisers, pense aussi à lui donner des petits bisous sur le reste du visage, ou sur ses oreilles ou son cou. Embrasse de nouveau sa bouche et essaye doucement de l’embrasser avec ta langue.

 

Le baiser ; troisième étape

Vos lèvres se touchent et vous avez la bouche légèrement ouverte. Pousse lentement ta langue entre les lèvres de ton amoureux(se). Fais doucement tourner ta langue autour de la sienne. Fais attention à ce que vos dents ne se touchent pas. Si tu veux, tu peux aussi légèrement lui aspirer la langue, mais fais quand même attention à ne pas le faire trop violemment (ça peut s’envisager plus tard, si ça vous plait à tous les deux). Tu remarqueras probablement que vous commencerez automatiquement à vous serrer plus fort et à vous approcher encore plus près l’un de l’autre. Si ce n’est pas encore le cas à ce stade-là, essayez. Si tu as envie d’arrêter, fais-le doucement, sans brutalité. Si tu es un garçon, il se peut qu’après un certain temps tu attrapes une érection. Si tu es une fille, il est possible que ton vagin et la zone autour se mouillent. Si c’est le cas, n’aie pas peur que l’autre le remarque, c’est normal, ça veut dire que tu es excité(e). Par contre, fais attention à ta respiration, pour éviter de t’évanouir par manque d’oxygène. Pense à respirer de temps en temps et ne laisse pas la salive couler de ta bouche, mais avale-la de temps en temps. Si´il y a un pépin (genre les nez qui se cognent), ne t’affole pas, mais rigole. Si l’autre est un peu timide, prends l’initiative. Mais retiens-toi si´il (ou elle) veut reprendre le contrôle des opérations. Si c’est toi qui es timide, laisse-toi guider par l’autre et essaye seulement de savourer et de te sentir un peu mieux dans ta peau.

 

Le baiser ; pour les pros

Pas à pas, vous pouvez étendre votre répertoire. Avec des bisous légers comme des plumes d’oiseau sur les joues, le nez, les oreilles, les cheveux. En mordillant les oreilles, en y murmurant des mots doux, en respirant, en soupirant. Vous pouvez aussi vous mordre, vous léchouiller, vous sucer, vous lécher, vous pincer, mais seulement à condition que l’autre trouve ça agréable. Pour les débutants il y a aussi le baiser sous-marin. On peut aussi essayer le baiser bruyant, le baiser musical dans la pénombre. Mais pourquoi pas essayer aussi un contre-baiser : on attend deux secondes et on en rend un autre (un baiser mouillé après un baiser sec, un baiser court après un long baiser). Il y a aussi mille sortes de baisers-nourriture : on mange un seul spaghetti à deux, ou de la glace, on boit du chocolat, du citron, de la limonade ou du champagne. Tout ce qui est comestible peut facilement passer d’une bouche à l’autre. Si on est tout nus, on peut joyeusement se barbouiller tout le corps et lécher, mâcher, mordiller et se goinfrer à cœur joie. Mais la cerise sur le gâteau, c’est le baiser électrique : on peut provoquer un courant électrique en se frottant très fort contre un tapis, ou en enlevant un pull-over, on entend un grésillement, on met les mains sur le dos, on avance lentement les bouches l’un vers l’autre, et puis on s’éclate.

Share this page