faireminette 

On peut considérer la minette comme une sorte de baiser. Le mot savant, cunnilingus, vient du latin. ‘Lingus’ fait référence au fait de lécher, et ‘cunni’ désigne l’organe génital féminin (c’est ce qui a donné naissance à des mots comme ‘con/conne’ ou ‘connasse’)

 

Commence doucement

Comme avec le baiser traditionnel, il vaut mieux commencer à faire minette tout doucement, sans se presser. La langue caresse lentement, de haut en bas, le vagin, puis passe sur le clitoris, repasse dessus, puis sur les petites lèvres. N’oublie pas non plus les grandes lèvres. Garde la langue mouillée, change de temps en temps le rythme. Reste attentif aux réactions de la fille, pour voir ce qu’elle préfère. Tu peux aussi la doigter pendant que tu la lèches. Mouille d’abord ton doigt avec un peu de salive. Joue un peu avec ton doigt devant l’ouverture de son vagin, tu verras tout de suite si elle apprécie. Si c’est le cas, entre doucement et fais aller et venir ton doigt dans tous les sens pendant que tu la lèches. Tu peux aussi doucement lui tripoter l’anus avec le petit doigt, ou remplir tous ses trous avec tes doigts.

 

Dis ce qui te plaît

Quand il est excité, le clitoris devient plus gros. Avant l’orgasme, il se retire et à ce moment-là, il peut être extra-sensible. Normalement, à ce moment-là, le fait de lécher autour, peut donner de bons résultats. Quand une fille jouit, on peut généralement voir les muscles de son vagin se contracter plusieurs fois, puis se décontracter. Avant l’orgasme on peut aussi souvent voir couler du liquide (il ne s’agit pas d’urine). Si tu n’es pas sûr de savoir si la fille éprouve du plaisir ou si elle a joui, tu peux aussi simplement lui demander si c’est bon. Elle peut avoir envie que tu lui fasses certaines choses et elle pourra alors te donner des indications. Par contre, si tu es une fille et que quelqu’un est en train de te lécher, mais que cette personne ne te lèche pas aux bons endroits, n’hésite pas à lui donner des instructions, pour que tu puisses éprouver plus de plaisir. On pourrait croire que les filles savent mieux faire minette que les garçons, mais ce n’est pas le cas. Et chaque fille peut aimer des choses différentes. Quelqu’un qui veut faire plaisir à quelqu’un d’autre en lui faisant minette doit surtout faire attention aux désirs de l’autre et peut éventuellement lui demander des conseils.

 

Comment garder le contact 

Contrairement au baiser traditionnel, qui demande une implication active des deux amants, le cunnilingus peut créer une impression de solitude. Celui qui embrasse a un rôle actif, tandis que la personne qui se fait embrasser a un rôle passif. C’est aussi plus difficile de se regarder, même si ça vaut le coup d’essayer de le faire de temps à autre, ce qui est très excitant. On peut également toucher la main ou d’autres parties du corps de la personne qu’on embrasse, et la personne qui reçoit le cunnilingus peut caresser les cheveux de la personne qui embrasse. En définitive, il y a mille et une façons de rester en contact.

 

L’hygiène

La personne qui se fait embrasser doit être confortablement installée et faire en sorte que l’autre ait assez de place pour bouger. Pense à l’hygiène, car c’est plus agréable de lécher quelqu’un de propre. Attention aussi aux poils : le désir peut vite s’estomper devant une surabondance de poils. Et pour finir, voici deux conseils à retenir en matière d’hygiène : il vaut mieux éviter de pénétrer le vagin avec un doigt qui a été dans l’anus. Si la fille est sensible aux bactéries, son vagin peut s’irriter. Pour les plus prudents, il existe des couvre-sexe. Ils sont faits de latex et on y a ajouté un petit goût chimique. Si on en utilise, il faut penser à utiliser du lubrifiant, sinon c’est trop sec.

 

Pour les pros 

Les pros peuvent épicer la minette : positions, habits, nourriture (miel, crème chantilly). On peut bien sûr aussi se faire plaisir chacun à son tour, ou ensemble si on a les bonnes tailles. La minette et la pipe présentent un énorme avantage : on ne tombe pas enceinte en les pratiquant.

Share this page