joursàrisquesetjourssansrisques 

Reconnaître les jours « à risques » et les jours « sans risques » peut permettre de prévenir une grossesse. Cette méthode convient surtout aux personnes qui ne peuvent ou ne veulent pas utiliser un autre moyen contraceptif, qui n’ont pas beaucoup de rapports sexuels, ou qui ne voit pas en une grossesse un fait dramatique.

 

Ovulation

Les femmes fertiles connaissent toutes une période d’ovulation. L’ovule doit être fécondée dans les 24 heures sinon il meurt, et dans ce cas, après environ deux semaines, la paroi utérine se brise et quitte le corps avec un peu de sang, les règles. Si la femme peut savoir exactement le moment de l’ovulation, elle peut ne pas avoir de rapports sexuels pendant 5 jours auparavant (parce que les spermatozoïdes vivent dans le corps 5 jours) et un jour plus tard (parce que l’ovule vit 24 heures), et, dans ce cas, tous les autres jours du mois sont sans risques.

 

Cycle

Comme vous ne pouvez pas savoir exactement la période de l’ovulation à l’avance, vous devez y rajouter des jours. Un autre facteur important est la durée et la régularité du cycle (la période entre deux règles). La femme doit savoir quel est son cycle le plus court et le plus long, ce qu’elle peut déterminer à partir des courbes de l’année précédente.
Le schéma suivant indique quand les jours à risques commencent et quand ils se terminent.

 

Deux exemples

  • Admettons que votre cycle le plus court compte 21 jours et que votre cycle le plus long compte aussi 21 jours, dans ce cas, votre premier jour à risque est le 4ème jour après le début des règles et votre dernier jour à risque est le 11ème jour après le début des règles.
  • Admettons que votre cycle le plus court est de 24 jours et que votre cycle le plus long est de 31 jours, dans ce cas, votre premier jour à risques est le 7ème jour après le début des règles, et votre dernier jour à risques est le 21ème jour après le début des règles.

 

Moyens

Il est possible de déterminer la période de l’ovulation après coup, et ce à l’aide d’un thermomètre. Après l’ovulation, la température corporelle augmente d’environ ½ degré. En mesurant quotidiennement la température corporelle du matin (après le réveil et avant de se lever), vous pouvez apprendre à reconnaître la période de l’ovulation. Il y a aussi des appareils en vente (voir Abstention périodique), qui calculent les jours à risques et les jours sans risques, en se basant sur l’augmentation de la température corporelle.

 

Pour en savoir plus?
https://www.doctissimo.fr/html/dossiers/contraception.htm

Share this page